GotanCity

Le Meilleur de Buenos Aires – Hôtels, Tango, Bars, Conseils Voyage

Les telos, ces love hôtels argentins à l’heure (de plus ou moins bon goût)

Un telo kézako ? « Hôtel » en lunfardo, l’argot local (ici en verlan et avec suppression du « h »), ou albergue transitorio, le telo n’est autre qu’un hôtel que l’on paie à l’heure.

Alors oui, le concept peut plaire à des voyageurs en transit ou avec un vol tardif. Cela étant dit, les telos de Buenos Aires sont clairement destinés à se retrouver pour des galipettes.

Il faut dire qu’avec une culture qui pousse les jeunes adultes à vivre chez leurs parents jusqu’à leurs 30 ans ou presque, et dans un pays, l’Argentine, où plus de 2,5 millions de matches ont lieu par mois sur Tinder, ce type de lieu a du sens et est donc loin d’être réservé aux couples infidèles ! A tel point d’ailleurs que Buenos Aires en abrite des centaines.

Il y en a pour tous les goûts et budgets, des plus miteux aux plus… discutables, disons, en passant par des adresses plus haut de gamme où il est possible d’opter pour une suite avec jacuzzi, rideaux de velours, room-service, accessoires…

Des telos sont implantés dans tous les quartiers de Buenos Aires

Eh oui, ce n’est pas parce qu’on vit à Recoleta qu’on a des envies moins sauvages qu’aux alentours d’Once ! Il y a des hôtels à l’heure disponibles 24h/24 dans tous les quartiers, discrets et loin de ressembler aux sex hotels d’autres parties du monde (du genre qui clignote rose à l’entrée à grand renfort de néons – ce n’est pas le cas là !).

Dans Buenos Aires en tout cas. En périphérie, c’est souvent moins discret.

Les telos font partie intégrante du paysage portègne. Légalisés à la fin des années 50, ils apparaissent aussi dans des films classiques comme La Cigarra no es un Bicho.

Pendant les décennies suivantes, ils rejoignent le rang officiel des hôtels et prennent l’appellation d’albergue transitorios. Après plusieurs décennies réservées aux couples hétérosexuels, ils accueillent désormais les couples homosexuels, une évolution à l’image de la législation argentine : en avance sur les droits LGBT.

Le fonctionnement d’un telo est brillant puisqu’a priori très rentable : il suffit de réserver son « turno » (sa tranche horaire) et même la nuit complète si vous le voulez, et d’agrémenter votre passage de champagne, d’accessoires ou d’extras à grignoter. Ah oui, parce que votre carte habituelle de room-service comportera peut être aussi des costumes et « jouets pour adultes » livrés sans contact en chambre… et sous blister bien sûr ! A l’image des telos qui, contrairement au fantasme un peu crade que l’on pourrait en avoir, sont nettoyés de fond en comble entre deux réservations.

Pour en revenir au room service, ce dernier est généralement remis via un système à deux portes ou une ouverture qui permet de ne pas avoir de contact. Un préservatif est généralement offert et prêt à être utilisé en chambre. De nombreux telos ont aussi de quoi tourner votre vidéo coquine !

Aujourd’hui, les hôtels en journée ont pris un nouvel envol avec l’ouverture d’établissements beaucoup plus luxueux, qui permettent aussi de réserver des suites et espaces pour organiser un repas, un anniversaire, célébrer une occasion particulière… on est dans un autre esprit que le petit hôtel discret pour étudiants amoureux en mal d’intimité et au pouvoir d’achat limité !

Un petit plus avant de découvrir des adresses ? Si vous finissez la nuit sur place, le petit-déjeuner au lit est généralement offert ! (qui a envie de renvoyer son +1 chez lui à 4h du matin, franchement?)

On continue pour ses avantages ? Tout est prêt, vous pouvez venir les mains vides. Brosse à dents avec dentifrice (incorporé la plupart du temps), charlotte de douche…

Franchement, c’est une expérience qui faute d’être forcément romantique, peut permettre de pimenter son couple pendant un séjour à Buenos Aires, non ?

Tentés ? Quelques telos et love hotels sympas dans ou près de Buenos Aires

Maillot de bain non obligatoire.

Allez, partons dans le coeur du sujet en mode « univers assumé » avec Faraon et ses chambres et suites à thèmes. La suite la plus onéreuse est la Faraon Spa Room, avec ses 250m², son lit King Size, son sauna privé, son minibar inclus, son garage privatif et son installation d’hydromassage. 2020 pesos les 4 heures, soit 47 euros en février 2019 ! La chambre la moins chère attaque à 580 pesos (13,5 euros… même période de l’année pour le change).

(c) Dissors

En mode plus proche des hôtels haut de gamme tels qu’on les connaît aujourd’hui, Dissors marque sa différence. Espace, codes 5 étoiles, installations premium… la nouvelle génération, en quelque sorte.

Suite Oxalys à l’hôtel Jardines de Babylonia (les jardins de Babylone) DR

Cet autre « temple de l’amour » portègne est l’un des telos premium de Buenos Aires (il est plus excentré en revanche). Regardez ci-dessus la suite Oxalys avec son jacuzzi privatif ! Les Jardins de Babylone est un incontournable pour les amoureux du genre.

Comme un vrai hôtel de luxe, mais encore mieux. DR General Paz Hotel

Le General Paz Hotel est un love hotel de luxe, puisqu’il s’agit d’un hôtel 5 étoiles qui allie suites et offre culinaire décrite comme « gourmet ». Oui, des suites. Et oui, que des suites : Supreme, Roof Garden, Premium, Excel, Junior. De 67 euros à 95 euros en février 2019, soit le haut du panier en la matière. En même temps quand on voit les suites, ça vaut le coup d’aligner les pesos ! La photo ci-dessus est celle de la suite premium (elle est gigantesque, ce n’est qu’un aperçu).

Vous pouvez faire vos recherches de telos sur le site qui leur est dédié : http://www.alberguesonline.com.ar

Et pour info en PS : Groupon Argentine propose régulièrement des deals pour les telos, exemple ici !

One thought on “Les telos, ces love hôtels argentins à l’heure (de plus ou moins bon goût)

  1. Rio a mis a contribution ses « Love hotels », dont les chambres se louent a l’heure pour des rendez-vous galants, certains dotes de suites thematiques comme la « Versaillaise » ou la « Sadomasochiste », pour augmenter son offre d’hebergement pendant les Jeux Olympiques. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *